Articles avec #menuiseries tag

Publié le 14 Mars 2011

Bonjour à tous,

 

Suite à un "passage à vide", nous voilà repartis plus motivés que jamais. Désolé pour l'attente depuis le dernier article...

 

D'abord, nous pouvons faire le bilan des menuiseries, puisque notre artisan est venu poser la tant attendue porte de garage. Si vous ne vous souvenez plus, elle méritait vraiment d'être changée :

20101103-IMG_9902.jpg

 

Comme le reste de nos menuiseries, c'est en châtaignier qu'elle a été fabriquée. Nous avons choisi de laisser la partie supérieure fixe :

20110314-IMG_0006.jpg

20110211-IMG_0088.jpg

 

Le châtaignier, c'est beau, c'est durable, ça n'est pas importé, mais ça contient du tanin. Il a donc fallu batailler pour que l'artisan vienne poncer et protéger toutes les menuiseries avec un produit hydrofuge. Ca a finalement été fait. Très mal fait, mais fait.

Nous nous sommes donc empressés de lasurer tout ce bois pour le protéger quelques années :

20110212-IMG_0107.jpg

20110213-IMG 0110

20110306-IMG_0132.jpg

 

D'une manière générale, les menuiseries sont de bonne facture. Pour preuve, les portes d'entrée qui correspondent parfaitement à ce que nous avions demandé.

La porte principale :

20110212-IMG_0098.jpg

 

Et celle de la chambre d'hôte :

20110212-IMG_0101.jpg

 

Abordons maintenant le point financier. Tout à été fait sur mesure, créé à partir de dimensions prises sur le bâtiment. L'artisan, local, n'a travaillé qu'avec du châtaignier et du double vitrage. Le devis s'est élevé à environ 15000 euros, le prix comprenant la réalisation et la pose de :

- 2 portes d'entrée pleines avec impostes vitrées

- 1 porte de garage de 3,80 m de large par 3,70 m de haut, entièrement pleine

- 1 baie vitrée de 2 m de large par 5 m de haut, avec partie haute fixe, et partie basse ouvrante

- 7 fenêtres de dimensions variées

 

Concernant l'artisan, nous avons été grandement déçus de sa prestation : retard énorme, relances régulières, belle fabrication mais pose bâclée... Bref, nous ne le conseillerions pas et tairons son nom. Par chance, le tanin qui avait coulé sur les pierres d'encadrement blanches a été lavé par la pluie.

 

Dans la foulée, nous avons fait tailler deux appuis de fenêtres et les deux seuils des portes d'entrée pour leur donner une pente d'écoulement. Il nous reste à calfeutrer au mortier les encadrements de portes et de fenêtres pour les intégrer au mieux dans l'existant.

 

Depuis peu, nous attaquons les joints des murs intérieurs. Après avoir lavé les pierres, nous sommes en train de les préparer à recevoir le nouveau mortier-joint que nous achéterons "prêt à l'emploi" pour éviter les erreurs de mélange et garder de la souplesse sur le chantier. Pour cela, massette et burin pour les plus courageux, perforateur et burineur pneumatique pour les autres. Il s'agit de casser les bords de chaque pierre, et de creuser un peu, afin de pouvoir y loger du mortier-joint. L'opération est longue, bruyante, mais pas très difficile. Pour le moment, petit renfort de Séb que je remercie au passage :

20110305-IMG_0128.jpg

 

Nous allons prochainement organiser un week-end "casse de cailloux", avec du monde, pour avancer un peu plus vite. En attendant, nous poursuivons lentement à deux, sur notre "petit" échafaudage de 4 mètres. Nous recherchons activement un modèle d'occasion pouvant aller à 8 mètres, si vous avez un plan, n'hésitez pas !

 

Voilà, prochain article quand presque tous les murs seront prêts à être rejointoyés, donc dans un petit moment ! Merci pour votre soutien, vos innombrables visites et commentaires !

 

A suivre...

Voir les commentaires

Rédigé par BG & Mélanie

Publié dans #Menuiseries

Publié le 14 Novembre 2010

Bonjour à tous,

 

Plus d'un mois s'est écoulé depuis le dernier article. C'est long, mais nous attendions d'avoir de la matière à écrire.

 

Durant cette période, nous avons continué à nettoyer la grange : dépoussiérer les murs à la brosse et au compresseur, ranger les matériaux non utilisés cet été... Et, puisqu'il nous restait 4 panneaux Beopan non utilisés (3 abîmés remplacés et 1 bon en trop), nous les avons démontés. Nous avons ainsi récupéré la double épaisseur de laine de bois qu'ils contenaient, stocké l'aggloméré et le placo hydrofuge, et trouvé une autre utilisation aux planches de côté de longueur 5,40 m : une chouette étagère pour le garage.

Nous avons commencé par assembler les planches par 2, en laissant un jour de 2 cm entre, puis, grâce à des planches en chêne trouvées dans la grange, nous avons fabriqué ce qui pourra contenir nos (TROP) nombreux outils :

20101003-IMG_2588.jpg

 

Du bon boulot, solide et évolutif puisque nous pouvons ajouter un étage supplémentaire. Dès que l'intégralité des menuiseries sera posée, nous pourrons rapatrier et classer les outils stockés, pour le moment, chez les voisins. Nous les en remercions.

 

Durant mes congés de la Toussaint, j'ai laborieusement voulu nettoyer les murs de notre future première chambre avant de les rejointoyer. D'abord à la brosse de fer (interminable et fatigant) puis à la meuleuse avec brosse de fer (interminable, bruyant et mangeant rapidement la brosse), c'est environ 4 m2 que j'avais accomplis en 4 jours. Découragé, je suis allé demander la méthode des voisins lorsqu'ils avaient acheté la maison. La solution ne s'est pas fait attendre : nettoyeur haute-pression et laisser sécher.

 

Contrairement au petit homme grotesque, nous ne nous sommes pas attaqués aux cités, mais aux murs, à l'aide d'un Kärcher :

20101031-IMG_0009.jpg

 

20101031-IMG_0012.jpg

 

Boulot extrêmement salissant pour nous, mais bougrement efficace : en 2 demi-journées seulement, l'intégralité de la grange (hors garage) a été nettoyée. Notez la différence entre la partie droite de l'image et le reste... Cependant, l'utilisation du Kärcher n'est pas très recommandée. Le passage du nettoyeur doit être bref, et de préférence de diagonale, afin de ne pas trop attaquer les joints et le coeur du mur.

Moins de deux jours plus tard, tout était sec. Ca, c'est fait !

 

Pour terminer cet article, abordons un point attendu depuis longtemps : les menuiseries ! La pose a enfin commencé et il était temps : la météo est vraiment exécrable ces derniers jours... Tout a été commandé en châtaignier massif double vitrage, à un petit menuisier local.

Les premières posées ont été les 2 fenêtres Sud :

20101107-IMG_9917.jpg

 

Et les 2 fenêtres étroites Est :

20101113-IMG_9964.jpg

 

Hélas, après plusieurs jours de pluie, le châtaignier a commencé à évacuer un peu de tanin, colorant par la même occasion les appuis de fenêtre et la façade...

20101113-IMG_9949.jpg

 

La pluie et un peu d'eau de javel nettoieront tout cela ultérieurement.

 

Quelques jours plus tard, la grande baie vitrée est arrivée et a été posée, accompagnée des deux portes d'entrée et de 3 autres fenêtres. Les ouvriers ont eu quelques difficultés à monter l'immense vitre, mais tout s'est finalement passé sans encombre. Ils l'ont d'ailleurs laissée en suspension pour aller déjeuner :

20101112-IMG_0014.jpg

 

Voici quelques photos de ce que cela donne, avant finition, et surtout avant remplacement de la porte de garage :

20101113-IMG_9956.jpg

 

20101113-IMG_9954.jpg

 

20101113-IMG_9959.jpg

 

20101113-IMG_9968.jpg

 

20101113-IMG_9934.jpg

 

20101113-IMG_9937.jpg

 

20101113-IMG_9941.jpg

 

Voilà, l'étape décisive de transformation est en cours ! Après le "hors d'eau", voici le "hors d'air" qui arrive à grands pas. La grange s'éloigne, la maison se rapproche. Suivra, comme d'habitude, le bilan de la pose des menuiseries, avec le coût global.

 

Nous commandons le plancher chauffant dans quelques jours et espérons le poser avant Noël.

 

A suivre...

Voir les commentaires

Rédigé par BG & Mélanie

Publié dans #Menuiseries