041 - Décaissage intégral !

Publié le 21 Juillet 2010

Bonjour à tous,

 

C'est bien épuisés que nous rédigeons cet article, mais néanmoins très satisaits du travail accompli : nous avons décaissé l'intégralité de la grange, premier gros boulot de préparation au coulage de la dalle. Celle-ci sera composée de trois parties correpondant à trois niveaux. Un petit schéma vaut mieux qu'un long discours :

 

aaaaa.jpg

- La partie de gauche est le garage, qui ne reçoit pas de plancher chauffant, et qu'il fallait donc juste décaisser de 37 cm : 25 cm de hérisson (ensemble des galets qui sont situés sous la maison pour eviter les remontées capillaires du sol) puis 12 cm de dalle.

- La partie centrale est le séjour, qu'il fallait décaisser de 50 cm : 25 cm de hérisson, 12 cm de dalle, 8 cm d'isolant et de tuyaux de chauffage, 3,5 cm de chape liquide et 1 cm de carrelage.

- La partie de droite est la chambre d'hôte, notre premier logement à l'intérieur de la grange en attendant de faire le reste des travaux. Il faillait la décaisser de 50 cm (même détail que le séjour). Mais comme vous le constatez, la chambre d'hôte est située 60 cm sous le séjour, ce qui implique une dalle différente. La fonction d'origine de ce décalage était d'éviter aux bestiaux de se baisser pour manger.

 

Au premier décaissage de la chambre d'hôte, réalisé par Stuart (voir article 039), nous avons découvert un muret en pierre dans un état moyen :

20100708-IMG_9138.jpg

 

Etant donné qu'il devra supporter la charge du salon, situé au-dessus de la chambre d'hôte, nous avons préféré repartir sur quelque chose de neuf, et de parfaitement plan. Nous avons donc commencé par démonter le mur, afin de récupérer les pierres pour une utilisation ultérieure :

20100714-IMG_2016.jpg

 

Deux jours ont été nécessaires pour cette opération, sachant que le muret s'étendait sur la largeur de la grange (8 mètres), et environ 80 cm de haut pour 35 cm de profondeur. Les pierres sorties étaient parfois très très lourdes, mais nous tenions à les conserver avant décaissage par la mini-pelle.

 

Cette dernière est arrivée vendredi soir, et nous l'avons tout de suite utilisée durant 3 heures, afin de décaisser la chambre d'hôte de 10 cm (Stuart était descendu à 40, mais il nous fallait 50). Puis nous nous sommes attaqués aux restes du muret :

20100716-IMG_2021.jpg

 

Le soir, la totalité de cette pièce était décaissée de 50 cm.

 

Le samedi matin, Jean est venu avec un camion-benne pour évacuer nos gravats. L'opération était délicate, car il fallait éviter de cogner le camion avec la mini-pelle. Sur ce point, tout s'est bien passé !

20100717-IMG_2029.jpg

 

La grange comportait sur quasiment toute la surface une dalle béton non armée qu'il a fallu casser (la mini-pelle s'en est très bien tirée) et - surprise - un hérisson propre dessous, et donc réutilisable. Malheureusement, le hérisson n'allant pas jusqu'à 50 cm de profondeur, il a fallu avec la mini-pelle :

- casser et évacuer toute la dalle béton (merci à Jean-Philippe et à Jean pour leur aide, regardez cette pyramide de béton en équilibre qu'ils me faisaient transporter en me défiant de ne rien faire tomber) :

20100717-IMG_2041.jpg

 

- faire un tas de hérisson à un endroit et décaisser dessous jusqu'à 50 cm sous le niveau des seuils :

20100718-IMG_2085.jpg

 

- puis étaler le tas de hérisson sur 20-25 cm :

20100718-IMG_2093.jpg

 

Pour ces deux dernières étapes, nous avons eu du renfort : merci à Jean-Philippe, Dorian, Manu et Fred :

20100718-IMG_2074.jpg

 

Un IMMENSE MERCI en particulier à Fred, qui a sorti à lui seul une centaine de brouettes que je remplissais avec la mini-pelle, Jean n'étant pas revenu le dimanche avec son camion-benne. Quel courage ! Sans lui, nous y serions encore... Merci également à Stuart pour le prêt du laser professionnel avec mire, qui nous a beaucoup servi.

 

Au chapitre des boulettes, notons d'abord le déplacement du seuil en pierre de la porte de garage, embarqué par la mini-pelle. Rapidement repositionné, il n'y a pas eu de dégât ! La deuxième a été de pivoter un peu trop rapidement près du tableau électrique, littéralement arraché. Nous avons tout coupé, tout vérifié, tout remonté et tout fonctionne. Il est juste un peu moins beau...

 

Voilà, après 15 heures de mini-pelle, et tout un week-end à nous occuper que de cela, la grange est maintenant décaissée partout, et le hérisson a été suffisant pour couvrir presque toute la surface (il manque juste de quoi remplir la chambre d'hôte et un bout du séjour) :

20100720-IMG_2105.jpg

 

20100720-IMG_2106.jpg

 

Actuellement, nous préparons la construction du nouveau muret de séparation. Le coffrage est prêt, nous coulons les fondations demain, puis nous monterons les 4 rangs de parpaings.

 

Côté toiture, pas de gros changement, les deux couvreurs ont fait les finitions des rives, et posé la gouttière de 33 sur un côté :

20100720-IMG_2109.jpg

 

Nous attendons toujours les 3 panneaux Beopan qui doivent être remplacés. Ca commence à devenir long... Mais ça avance, et c'est bien le principal !

 

A suivre...

Rédigé par BG & Mélanie

Publié dans #Dalles intérieures

Commenter cet article

zou36 02/08/2010 14:47



c'est en me promenant sur les blogs décoration que je suis arrivé chez vous, SUPER, projet très ambitieux, et très courageux. mais quelle satisfaction et fierté quand vous vous intallerez dans
votre demeure, la grandeur du terrain immense de quoi avoir des chevaux et des anes (mon rêve). BRAVO et bon courage, je vous mets sur mon blog dans mes balades préférées afin de suivre les
travaux, bises à+



Tom 01/08/2010 12:36



Quelle surprise à chaque visite du blog !!!


Félicitations et bon courage a vous


bye tom



M. 30/07/2010 19:22



Les normes belges demandent 50 mm au dessus des tuyaux  de chauffage... Mais les DTU français permettent effetivement une épaisseur de 35mm
pour autant que l'isolant soit de classe de rigidté SC1. Dans le cas contraire, 40mm est le minimum.


A vérifier donc : la rigidité de l'isolant. Faites également attention au tolérances... C'est difficile de régler le hérisson, la sable et finalement le béton au centimètre près... (je parle
d'expérience :-) )


Bon travail dans tous les cas !


 


M



M. 22/07/2010 19:39



Quel travail !


Une question cependant : 3,5 cm c'est pas un peu peu pour une chape avec chauffage au sol ? De mémoire, je pense que déjà pour une chape flottante (sur isolant), le minimum est de 5cm...



BG & Mélanie 23/07/2010 00:51



Bonjour,


En effet, j'aurais du préciser : 3,5 cm de chape au-dessus des isolants à plots. Comme l'épaisseur des plots sur les plaques est d'environ 2 cm, cela nous ramène à une chape de 5,5 cm, ce qui est
dans les normes non ?


A bientôt.



Céline 21/07/2010 20:49



Coucou,


Et bien, que de boulot. Ca commence à prendre forme et les pierres sont vraiment magnifique.


Bisous à vous 2.