092 - Loi de Blondel, menuiserie, hygiène et dégauchissage...

Publié le 10 Novembre 2015

Bonjour à tous,

Traduction d'un titre résumant les chantiers des dernières semaines :

- conception d'un escalier

- réalisation de cet escalier en chêne massif

- détournement d'un plat de cuisine en lave-main

- utilisation d'une raboteuse-dégauchisseuse

Pour commencer, j'ai passé le début de mes congés à penser, imaginer et calculer la première partie de l'escalier qui mène à l'étage. Celui-ci est en effet composé de 2 parties droites et d'un palier intermédiaire. Comme les autres modèles de la grange, nous avons choisi de réaliser un angle de 10° entre marches et contremarches, afin de donner une finition contemporaine à l'ouvrage.

Au programme donc, mesure de la hauteur entre le sol fini du séjour et le futur sol fini du palier (parquet non encore posé à prendre en compte), mesure de la longueur de l'escalier et essais successifs avec 9, 10, 11 marches. Pour rendre l'escalier praticable, il est nécessaire de calculer la fameuse loi de Blondel, qui permet de vérifier la concordance entre hauteur des marches et giron (profondeur de marche). Je vous épargne les chiffres, mais cela n'est pas très difficile. Un bon lien pour automatiser les calculs :

http://www.calculer-escalier.fr

Ensuite, avec notre angle de 10°, il a fallu user de trigonométrie, de calculs de Cosinus et de Tangente pour parvenir à trouver les dimensions de notre triangle de référence (à reporter plusieurs fois le long des crémaillères).

Etant donné qu'un long moment s'était écoulé depuis la réalisation du précédent escalier, j'ai préféré tracé l'épure grandeur nature sur le Placo, afin de vérifier que les calculs théoriques allaient se retrouver en pratique :

092 - Loi de Blondel, menuiserie, hygiène et dégauchissage...
092 - Loi de Blondel, menuiserie, hygiène et dégauchissage...

Une fois cette - assez longue - opération réalisée, j'ai tracé la même chose sur 2 planches en Kerto (sorte de lamellé-collé) que nous avions achetée pour l'occasion. Réglet, compas, mètre-ruban et critérium :

092 - Loi de Blondel, menuiserie, hygiène et dégauchissage...

Puis avec la formidable Festool plongeante et son acolyte rail de guidage, j'ai scié proprement sur chaque trait. S'agissant d'une scie circulaire, il a fallu terminer chaque angle avec une scie égoïne :

092 - Loi de Blondel, menuiserie, hygiène et dégauchissage...
092 - Loi de Blondel, menuiserie, hygiène et dégauchissage...

J'ai ensuite copié ces actions à l'identique pour créer la deuxième crémaillère, et j'ai fixé les deux jumelles à l'endroit voulu. Pour cela, je n'ai pas lésiné sur les points d'ancrage ! Essayons de limiter au maximum les déformations liées au travail du bois... Vissages dans le palier, sur les montants bois derrière le Placo, ancrages par chevilles dans le sol et liaison des 2 crémaillères afin de les solidariser :

092 - Loi de Blondel, menuiserie, hygiène et dégauchissage...

A ce stade, une journée s'est écoulée. Ayant commandé des marches et contremarches déjà rabotées, j'ai simplement scié avec le fameux angle de 10° l'intégralité des marches et des contremarches, en les plaçant à blanc au fur et à mesure. Presque une nouvelle journée utilisée, mais une prévision du résultat au fur et à mesure de l'avancée.

092 - Loi de Blondel, menuiserie, hygiène et dégauchissage...
092 - Loi de Blondel, menuiserie, hygiène et dégauchissage...
092 - Loi de Blondel, menuiserie, hygiène et dégauchissage...
092 - Loi de Blondel, menuiserie, hygiène et dégauchissage...

La dernière journée a été consacrée à la fixation des marches et contremarches : l'escalier du salon ayant un peu bougé à la jonction marche-contremarche (fissures), j'ai décidé de prendre les devants sur ce chantier, et de coller/visser tous les éléments entre eux.

J'ai donc utilisé des chutes de contremarche (collées/vissées) entre chaque marche et contremarche :

092 - Loi de Blondel, menuiserie, hygiène et dégauchissage...

Puis, dans la foulée, j'ai poncé l'unité marche-contremarche pour supprimer l'éventuel désaffleur :

092 - Loi de Blondel, menuiserie, hygiène et dégauchissage...

Et j'ai fixé cette unité sur les crémaillères au moyen de tasseaux afin que ça soit invisible depuis le dessus :

092 - Loi de Blondel, menuiserie, hygiène et dégauchissage...
092 - Loi de Blondel, menuiserie, hygiène et dégauchissage...

Chaque unité marche-contremarche m'a demandé 45 minutes de travail (uniquement pour les fixations). J'ai donc mis 450 minutes, ou 7h30 à fixer la totalité des planches sciées la veille.

Mélanie a ensuite pris la relève en ponçant plusieurs heures l'escalier fini :

092 - Loi de Blondel, menuiserie, hygiène et dégauchissage...

Et après trois couches de vitrificateur invisible, notre escalier était prêt à être arpenté :

092 - Loi de Blondel, menuiserie, hygiène et dégauchissage...
092 - Loi de Blondel, menuiserie, hygiène et dégauchissage...
092 - Loi de Blondel, menuiserie, hygiène et dégauchissage...
092 - Loi de Blondel, menuiserie, hygiène et dégauchissage...

A l'avenir, des placards coulissants et intégrés trouveront leur place sous l'escalier et le palier. De nombreux rangements pour chaussures et manteaux seront ainsi créés.

Autre chantier, pour s'amuser : il s'agissait de trouver une solution à un lave-main mal conçu. Je vous laisse imaginer par vous-même le souci lorsqu'on actionne le robinet sur ce genre de vasque initialement achetée :

092 - Loi de Blondel, menuiserie, hygiène et dégauchissage...

Nous avions choisi ce modèle étroit qui passait tout juste dans l'endroit prévu... Mais sa relative planéité le rendait inutilisable. C'est donc en débarrassant la grange d'amis qui se lancent dans un projet similaire, que j'ai trouvé un plat métallique devant être jeté. J'ai imaginé une reconversion pour ce dernier et après sciage et préparation d'une vieille planche de récupération en chêne, et perçage du plat métallique, nous avons maintenant un lave-main plutôt original. Merci à Clémentine et Guilhem pour ce généreux don !

092 - Loi de Blondel, menuiserie, hygiène et dégauchissage...
092 - Loi de Blondel, menuiserie, hygiène et dégauchissage...

L'ennui, c'est que l'eau s'écoule assez mal et a tendance à stagner au fond du plat. J'envisage donc de créer de la pente avec une résine incolore, mais je ne me suis pas encore vraiment penché sur la question...

Enfin, la réalisation de la première partie de l'escalier a soulevé un problème : les calculs initiaux étaient un peu justes et il manquera 4 marches et 2 contremarches pour la deuxième partie. Plusieurs solutions s'offraient à nous : acheter de nouvelles planches rabotées (pas évident et assez cher), ou tenter de les faire nous-mêmes. C'est cette seconde option que nous avons retenue.

Il y a plusieurs années, j'ai hérité de mon grand-père menuisier d'un petit combiné à bois Lurem. Au départ, le moteur était à changer, mais même avec le moteur neuf, je n'ai jamais vraiment osé m'en servir. Cette fois, c'était vraiment l'occasion de se pencher sur la question. J'ai donc effectué de nombreux réglages, j'ai conçu une protection manquante pour la dégauchisseuse, et j'ai fait quelques exercices à partir de chêne brut (en plot), histoire d'apprendre les gestes, de prendre confiance, et de se faire la main.

Voici le dernier exercice effectué. Le plot au départ :

092 - Loi de Blondel, menuiserie, hygiène et dégauchissage...
092 - Loi de Blondel, menuiserie, hygiène et dégauchissage...

On remarque aisément que le bois est très "tuilé"... J'ai donc sorti la Festool pour le déligner : enlever l'aubier et disposer d'une largeur inférieure à 20cm pour que ça passe dans la machine !

092 - Loi de Blondel, menuiserie, hygiène et dégauchissage...
092 - Loi de Blondel, menuiserie, hygiène et dégauchissage...

Puis j'ai dégauchi, en plusieurs passes, afin de créer une surface plane :

092 - Loi de Blondel, menuiserie, hygiène et dégauchissage...

J'ai ensuite passé le morceau de bois dans la raboteuse, afin d'obtenir une deuxième face plane et parallèle à la première. Et enfin, j'ai scié les bords et j'ai légèrement poncé le tout :

092 - Loi de Blondel, menuiserie, hygiène et dégauchissage...

Résultat : une planche tout à fait exploitable en menuiserie ! C'est donc plutôt confiant que je suis allé, pour la première fois, acheter du bois en scierie (chêne en plots sec de 10 ans). Il servira à réaliser les 4 marches et 2 contremarches manquantes et ensuite, une table à manger...

Dernière nouvelle : le plancher chauffant du salon a été commandé chez Caleosol. Nous attendons sa livraison pour l'installer et poser le parquet.

A suivre donc...

Rédigé par BG & Mélanie

Commenter cet article

Ludo 09/03/2016 09:55

Bonjour ! Je suis impressionné par votre travail, bravo ! J'ai pris le temps de parcourir tout le blog ! Merci pour le partage, cela m'a donné plein d'idée sur mon projet !

Arnaud 02/01/2016 01:43

Bonjour et félicitation pour l'avancé de votre projet.
J'avais découvert votre projet il y a facilement 1 an quand j'entreprenais de réaménagé une petite grange en habitation mais qui n'a jamais eu lieu finalement. Depuis j'avais laissé de côté mais je vois que ça a bien avancé. Je suis moi même dans la rénovation mais d'un simple appartement et même si c'est un peu tard, j'ai également choisi un planché chauffant rayonnant mais d'une autre marque.
Bon courage pour la suite

Berenice 28/12/2015 10:06

Waw! Je viens de parcourir tout votre blog et c'est assez impressionnant :)
Il y a deux semaines, nous avons signé pour une vieille grange qui ressemble un peu a la votre, alors vous lire est a la fois réconfortant et angoissant.
Courage pour la suite, ca promet d'être superbe...

Trois petites questions me traversent l'esprit. Je vois que vous n'avez pas isolé les murs extérieurs, c'est un compromis pour pouvoir garder les belles pierres a l'interieur? Le choix du sol chauffant s' est il imposé ou vous avez réfléchi a d'autres systèmes? Faut il une assurance quand on fait des travaux sois même?

A bientôt!

BG & Mélanie 03/01/2016 17:57

Bonjour et merci pour les compliments !

Nous n'avons pas isolé les murs en pierre pour les garder apparents, mais cela entraîne de fortes déperditions de chauffage... Le sol chauffant s'est avéré être la solution optimale pour notre projet (grands volumes, espaces ouverts...). Nous avions envisagé un énorme poêle mais la forte chaleur serait surtout partie vers le haut, là où il n'y a pas d'espace à vivre ! Enfin, concernant l'assurance, bonne question, je ne m'avancerai pas sur la réponse...

A bientôt,

Pytchoun6 16/12/2015 02:21

Après une grosse soirée à lire tous les articles félicitations pour tout le boulot abattu ! Ça me rappelle la rénovation de la maison de mon père (mais tout a été fait par des pros). Je reviendrai lire la suite de vos aventures

Meuble tubulaire 01/12/2015 17:16

Merci pour le partage ^^ Article top avec pleins d'astuces bonnes à prendre...le recup lave main mis à jour est bien pensé et sans aucun doute bien plus pratique ! Un gros chapeau pour la construction de l'escalier qui est très réussi ! Felicitation à vous 2 ! On attend la suite avec impatience !

Thalie 29/11/2015 21:04

Très belle réalisation, bravo!!
..et merci pour le temps passé à partager tout cela.

Robert 24/11/2015 10:44

Super article, vous êtes vraiment très forts ! Pas mal de bonnes astuces que je pourrai réutiliser à l'avenir

Jordan 22/11/2015 00:32

Juste waowwwwwww.
Je viens de passer ma soirée a lire vos exploits avec ma femme. Votre humour et votre courage nous motive encore plus a nous lancer.
Juste deux questions indiscrète , vous faites quoi dans la vie ? Votre budget a été étalé ou bien aviez vous contracter un "gros" prêt travaux ? Bon courage et continuer a nous faire rêver
Marie laure et Jordan

BG & Mélanie 23/11/2015 10:07

Bonjour et merci beaucoup pour les compliments !

Pour répondre à vos 2 questions "indiscrètes", nous sommes instituteur et infirmière, et notre budget a d'abord été un gros prêt (achat + travaux) avant de continuer doucement avec l'argent qui rentre tous les mois.

A bientôt,

manu 16/11/2015 11:24

Bonjour,
Félicitation à vous pour vos travaux, c'est toujours un plaisir de vous lire.
J'ai une petite question, pourquoi utiliser cette fois ci le système CALEOSOL pour le plancher chauffant alors qu'auparavant vous aviez opté pour un autre système de plancher chauffant ?
Je suis moi même sur une restauration et, tout avis est bon à prendre.
Merci et bon courage pour la suite.

BG & Mélanie 23/11/2015 10:10

Bonjour,

Merci des compliments ! Nous avons choisi un système sans chape liquide pour les structures bois : les planchers chauffants à installer seront situés sur les 2 structures fabriquées par nos soins en bois. La charge étant limitée, nous avons préféré utiliser une solution légère... Il semblerait que cette option de plancher "sec" permette de régler la température plus rapidement qu'avec l'inertie d'une chape. A confirmer prochainement !

A bientôt,

Ben 13/11/2015 21:27

Encore une fois, c'est un super encouragement pour se lancer ;)

Au33delarue 12/11/2015 19:49

Merci pour le lien! J'aime beaucoup ce que vous avez fait. Merci.

severin 12/11/2015 10:22

Bonjour,
superbe travail comme d'habitude. lire votre blog est un régal, bien expliqué, illustré...
Le travail du bois est très beau.
J'ai tout de même une question à propos de l'ancrage dans le sol. Il n'y a pas de carrelage sous l'escalier mais y a-t-il le système de plancher chauffant ? Si oui, cela n'a-t-il pas posé de problèmes pour percer ?
Merci

BG & Mélanie 12/11/2015 23:25

Bonjour,

Merci des compliments ! Nous avions prévu qu'il y aurait un escalier à cet endroit, donc pas de plancher chauffant à cet endroit, juste la chape liquide sans les tuyaux dessous !

A bientôt,

Emeric 12/11/2015 08:57

Cela fait plus d'un an que nous vous suivons avec ma femme.
C'est en partie grâce à votre blog que nous avons eu le courage de nous lancer aussi dans l'aventure de la rénovation.
Apres un an de travaux, je me rend un peu plus compte de tout ceux par quoi vous êtes passés.
Cela ne me rend que plus admiratif.
Quel patience et quelle application dans tout ce que vous faites.
Merci de nous inspirer autant, je me regale toujours autant de vous lire.
Bon courage amis rénovateurs !
Celine & Emeric

rempenault 11/11/2015 19:29

Travail super impressionnant
Bravo

Cath 10/11/2015 14:16

Bon sang ! Je salut votre endurance et votre efficacité :D

Lune 10/11/2015 13:19

Super travail.

Les chevilles dans le sol n'ont pas posées de soucis avec le plancher chauffant ?

BG & Mélanie 12/11/2015 23:25

Merci du compliments ! Nous avions prévu qu'il y aurait un escalier à cet endroit, donc pas de plancher chauffant à cet endroit, juste la chape liquide sans les tuyaux dessous !



A bientôt,

lannoo 10/11/2015 12:52

bravo ! beau boulot ! ca donne envie de se mettre au travail du bois ;-)

Discret 10/11/2015 11:29

Rien ne vous fait peur,rien ne vous arrête!!BRAVO toutes vos réalisations sont de très haut niveau de réalisation.