086 - Je mure, tu mures, nous murons...

Publié le 5 Janvier 2015

Bonjour à tous,

Fin de deux semaines de congés, professionnels, mais de deux semaines de travaux, presque intensives. Depuis le précédent article, un heureux événement est arrivé : la famille s'est agrandie, provisoirement, d'une mini-pelle qu'Antoine et Céline, autoconstructeurs et amis (https://www.facebook.com/paysanduweb) nous louent ! Et comme nous en avions grandement besoin, nous nous sommes empressés de l'utiliser.

Tout d'abord, nous avons passé une petite heure à dessoucher à 4 ou 5 endroits, puis nous avons littéralement démantelé le potager, afin de l'améliorer, de le refaire différemment :

086 - Je mure, tu mures, nous murons...
086 - Je mure, tu mures, nous murons...

Nous avons aussi enlevé un pommier malade qui gênait pour le futur agrandissement de notre parking :

086 - Je mure, tu mures, nous murons...

Après ces quelques bricoles, que l'on croyait nécessaires pour reprendre la main sur la conduite de la mini-pelle (alors que c'est comme le vélo, ça ne s'oublie pas), nous avons fini de démonter la première partie du muret. Grâce au laser d'Antoine et Céline, encore eux, nous avons pu prendre nos niveaux et creuser les fondations du nouveau mur :

086 - Je mure, tu mures, nous murons...
086 - Je mure, tu mures, nous murons...

Comme on peut le voir sur la seconde photo, nous avons terminé de creuser en arrivant sur le sol dur (après avoir enlevé la couche de terre végétale), sur 50 cm de large et sur tout la longueur du mur.

Puis nous avons déroulé un géotextile pour limiter la pénétration de la terre dans le muret et assurer sa pérennité, et nous avons commencé à le bâtir. Par souci de reproduction des techniques d'antan, nous montons le mur sans aucun mortier, ni de ciment, ni de chaux, ni de terre. Chaque pierre est calée sur toutes ses faces de joint afin d'assurer une bonne cohésion dans le mur, et une bonne assise pour chaque pierre de l'étage supérieur. Cela rend l'opération extrêmement longue, mais je l'avoue, passionnante (pour moi en tout cas). Au bout de presque 2 jours complets de travail, voici ce que nous avions fait :

086 - Je mure, tu mures, nous murons...
086 - Je mure, tu mures, nous murons...

En réalité, nous avons très vite dû envisager la construction d'un escalier 3-4 marches, lui aussi réalisé entièrement en pierre sèche et donc sans aucun mortier. Chantier encore plus chronophage, puisqu'il a fallu trouver de jolies pierres, et les caler parfaitement de niveau.

Par la suite, j'ai continué seul, Mélanie n'ayant pas le même enthousiasme que moi pour ce chantier, jusqu'au renfort d'Antoine, avec qui j'ai avancé plus vite :

086 - Je mure, tu mures, nous murons...
086 - Je mure, tu mures, nous murons...
086 - Je mure, tu mures, nous murons...

On a bossé jusqu'à la tombée de la nuit, mais la nature nous a récompensés :

086 - Je mure, tu mures, nous murons...

Juste avant de réveillonner, c'est Tibo qui est venu m'assister dans ce dur labeur. Là encore, on a été efficaces et on s'est vus avancer :

086 - Je mure, tu mures, nous murons...

Un grand merci à ces potes, qui ont laissé une part d'eux dans le mur. J'ai encore continué un peu seul début janvier, et avant de reprendre le boulot, voilà l'état d'avancement du muret :

086 - Je mure, tu mures, nous murons...
086 - Je mure, tu mures, nous murons...

Environ 5 mètres des 16 que compte le premier muret ont été construits. Et encore, il manque le couronnement qui sera réalisé à la fin... Pour connaître toutes les techniques de la pierre sèche, je me suis procuré l'excellent ouvrage de Louis Cagin et Laetitia Nicolas "Construire en pierre sèche", aux éditions Eyrolles, véritable mine d'or pour ce genre d'ouvrage. Je le conseille fortement pour son aspect à la fois théorique, mais aussi pratique, et ses nombreuses photos :

086 - Je mure, tu mures, nous murons...

Autre chantier en cours : la pose d'une citerne de récupération des eaux de pluie. Une promotion dans une grande surface de bricolage nous a poussés à franchir le pas. Nous avons acheté une cuve polyéthylène de 3500 litres et nous devons à présent l'enterrer sur la terrasse :

086 - Je mure, tu mures, nous murons...

Hier, à la veille de la reprise du boulot, nous avons donc commencé à creuser le trou nécessaire à cet enfouissement : 1,50m x 3,20m, sur 2m de profondeur. Pour ceux qui nous suivent depuis un moment, je ne rappelle donc pas que le terrain est argileux et rocailleux... Même si le trou n'est pas fini (il manque environ 30cm de profondeur), nous avons malgré tout bien avancé, sans trop de peine...

086 - Je mure, tu mures, nous murons...

... jusqu'à tomber sur un os, ou plutôt une grosse roche qui ne bouge absolument pas. Solution envisagée, aller la casser au perforateur ou au marteau-piqueur. Mais cela reste à faire :

086 - Je mure, tu mures, nous murons...

Voilà les dernières avancées. Un peu sous pression car :

- la mini-pelle ne restera pas ad vitam aeternam à Gabillou, et nous avons encore beaucoup à faire

- la météo n'est pas des plus clémentes en hiver

- nous avons repris notre activité professionnelle

- nous arrivons à court de bois, il va donc falloir couper l'imminente livraison

On s'accroche, on bosse le soir en rentrant, on avance ! Doucement, mais sûrement...

A suivre...

Rédigé par BG & Mélanie

Commenter cet article

chauffagiste anderlecht 17/03/2015 14:45

Bravo pour la parfaite réalisation. Courage pour la suite des travaux!

pierre 27/02/2015 22:39

Bonsoir , bravo pour votre belle réalisation, merci de faire partagé toute votre expérience ainsi que vos bon plans.
Rare sont les gens comme vous déterminé à partagé.
Ayant adhéré récemment à la 1 ère entreprise de France( pole emploi).
Nous sommes propriétaires d'une ferme par héritage (170 m² maison + grange + maison 45m²)
à 10 km de Brantôme et on se pose la question du budget global (plus ou moins) ainsi que du temps ( à temps complet vu la situation) à consacrer à une rénovation qui serait destiné à mettre en place des gîtes.
Les bâtiments sont dans le même état que le votre lors de l'achat.
Tous les conseils seront les bienvenus!
Cordialement
Pierre

Suis réaliste mais c'est pour avoir une idée.

BG & Mélanie 14/03/2015 21:43

Bonsoir,

Il faut partager, il faut s'entraider !!! Le budget dépend vraiment d'un projet à un autre, de beaucoup de facteurs : état initial, dimensions du projet, travaux envisagés, implication des propriétaires, choix des matériaux... Sachez que nous en sommes actuellement à un budget de 180.000€ rien que pour les travaux, en ayant quasiment tout fait par nous-mêmes. La durée est également très variable, il est très difficile de vous répondre !

Bon courage en tout cas, et à bientôt,

chalu 27/02/2015 17:13

Bonjour!

Comment pouvons-nous dialoguer avec vous par mail? Nous avons le projet de rénover l'une de nos granges afin d'y faire un commerce. Etape par étape, vous pourriez nous être de bons conseils pour nous lancer ou non dans l'aventure. Bien que nous soyons déterminés à nous lancer ;-). Nous ne voulons pas passer par un architecte pour tout un tas de raisons et juste ne faire venir la commission de sécurité en cours de travaux, par étapes puisque nous recevrons du public. Nous n'avons pas franchement beaucoup de temps pour nous consacrer à la rénovation et surtout sommes totalement novices en la matière..., mais nous allons tâcher d'apprendre et être aidés par des amis qui se débrouillent plus que bien et ont déjà réalisé des gros travaux dans leurs maisons. Merci de me donner une adresse mail où je pourrais vous contacter! Et bravo!!!! à bientôt!

BG & Mélanie 23/03/2015 20:49

Bonjour,

Pour communiquer par mail, utilisez le lien "Contact" présent sur la page d'accueil de notre blog !

A bientôt,

Réjane 23/02/2015 21:41

Quel magnifique travail!!!!!!!!
J'ai moi-même entrepris la rénovation de la vieille grange familiale mais j'ai confié la majorité du travail à des entrepreneurs car mon activité professionnelle nécessite beaucoup de déplacements.
Et malheureusement "professionnels" n'est pas garant de qualité ou du respect des règles élémentaires et les déconvenues sont nombreuses.
Alors quand je vois la qualité et le soin de votre travail je dis "chapeau bas". C'est une réussite. Bonne continuation avec votre merveille!

BG & Mélanie 27/02/2015 11:13

Bonjour,

Hélas, nous avons connu également quelques mésaventures déplorables avec des professionnels. Je ne sais pas si on n'est jamais si bien servi que par soi-même, mais on a en tout cas décidé de réaliser un maximum par nous-mêmes... Quand on travaille pour soi, on fait certainement plus attention aux techniques et au résultat. Mais ça n'est pas toujours le cas et ça dépend de bien des facteurs...

Bon courage et à bientôt,

Plafonnage 23/02/2015 12:20

Très beau travail !!! Bonne continuation!

Thomas 18/02/2015 10:59

Beaucoup de travail, félicitation

Lauren 11/02/2015 16:52

Bonjour à vous,

Votre projet est splendide évidemment !
Si bien que j'ai la même idée en tête ^^

Seulement, un ami m'a dit qu'il était interdit d'habiter dans une grange, au titre d'une résidence principale, mais apparemment je vois que ce n'est pas toujours le cas, et heureusement !

Pouvez-vous s'il vous plaît me donner simplement quelques informations sur la façon dont cela s'est déroulé pour vous, avant l'obtention du CU ?

Un grand merci pour votre réponse.
Lauren

BG & Mélanie 27/02/2015 11:09

Bonjour,

Effectivement, il est interdit d'habiter dans une grange puisqu'il s'agit d'un bâtiment à usage agricole. Néanmoins, un permis de construire de changement de destination du bâtiment permet de convertir un endroit en habitation. Pour nous, lors de la signature de la promesse de vente, nous avons fait une demande de CU pour vérifier que ce changement était possible. Cela était d'ailleurs une clause de résiliation de cette promesse de vente. Mais le CU a été accepté, puis le permis de construire, et nous pouvons habiter la "maison".

A bientôt,

lucie 03/02/2015 18:28

Bonjour,
Moi et mon ami avons le projet fou, comme beaucoup ici, de retaper une grange en maison d'habitation. Nous avons trouvé un bien qui nous intéresse : 4 murs et une belle charpente, pour une surface au sol de 150m. Bien sur, la toiture est à refaire ... et ensuite, tout est à faire ...
Ce qui peut effrayer ... Mais en tombant sur votre blog, je me rends compte que c'est possible et surtout, que ca peut etre magnifique ...
Je suis tombée amoureuse de votre cuisine, et de l'escalier fait main aussi !!!
Beaucoup d'infos, et de conseils dans votre blog ...
Merci, et bravo à vous pour tous ces travaux ... bon courage !!

Thibaut 03/02/2015 10:20

Bonjour,

quel extraordinaire travail et quelle mines d'infos pour tout le monde. C'ets génial !

Bravo pour tout ce travail, le rendu est top !!! Vous ne pouvez pas savoir combien ça me fait rêver !!!

Une question sur les murs : vous n'avez prévu aucune isolation particulière ???

Votre technique de rejointage est top, je vais commandé le pointmaster très vite pour des murs extérieurs !

BG & Mélanie 27/02/2015 11:05

Bonjour et merci pour vos compliments !

Effectivement, nous avons privilégié les pierres apparentes des deux côtés du mur, au détriment de l'isolation thermique. Ca n'est pas le top l'hiver, mais qu'est-ce que c'est beau !

A bientôt,

Verveine 09/01/2015 12:28

Bonjour et bonne année ! Gros travail de votre côté pendant ces deux semaines de congés ! Je ne sais pas si j'aurai la patience de remonter un mur en pierre comme cela, je n'imaginais pas que c'était aussi long à faire ! Bon courage pour la suite en tous cas

antoine 07/01/2015 09:04

Oyé Oyé! Et bien ca a sacrement avancé depuis 10 jours! Je vais etre tout perdu la prochaine fois :) En tout cas c'est vraiment chouette, impatient de le voir en vrai. Et merci pour le coup de pub :) See you soon!