Publié le 2 Novembre 2016

Bonjour à tous,

Belles avancées à la grange de Gabillou ! Vive la chaux ! Depuis le précédent article, nous avons entrepris de casser le pourtour de chaque pierre de l'étage. En effet, une partie n'avait pas encore été faite (42 m2 environ). Pour ce job que nous connaissons bien, burineur et perforateur...

097 - Ca a été CHAUX à Gabillou !

De quoi passer, de ceci :

097 - Ca a été CHAUX à Gabillou !

à ceci :

097 - Ca a été CHAUX à Gabillou !

Ce boulot s'est plutôt bien déroulé, même si notre vaillant perforateur a rendu l'âme à quelques mètres carrés du but. Nous l'avons ressuscité en lui installant de nouveaux charbons ! Au début des vacances de la Toussaint, toute la surface était déjointée :

097 - Ca a été CHAUX à Gabillou !
097 - Ca a été CHAUX à Gabillou !

Il a également fallu encastrer quelques gaines, et créer ainsi des cheminements entre les pierres :

097 - Ca a été CHAUX à Gabillou !

Au début de nos congés, j'ai refait l'arase des murs, peu solide et incomplète. Un peu de mortier bâtard, quelques pierres et une truelle !

097 - Ca a été CHAUX à Gabillou !

De quoi passer de ceci :

097 - Ca a été CHAUX à Gabillou !

à ceci :

097 - Ca a été CHAUX à Gabillou !
097 - Ca a été CHAUX à Gabillou !
097 - Ca a été CHAUX à Gabillou !

Nous avons alors commandé 30 sacs de mortier PRB Belle époque, coloris Jaune Touraine, identiques à ceux utilisés il y a quelques années pour les autres murs de la grange :

097 - Ca a été CHAUX à Gabillou !

Et c'est parti pour le rejointoyage ! Le premier jour, Antoine & Céline sont venus en renfort, avec un deuxième Point Master. Les rôles étaient bien définis : 

- Antoine préparait le mortier

- Mélanie remplissait les Point Master

- Je vidais les Point Master dans les murs

- Céline serrait le mortier à la truelle pour le pousser au fond des joints 

097 - Ca a été CHAUX à Gabillou !
097 - Ca a été CHAUX à Gabillou !
097 - Ca a été CHAUX à Gabillou !
097 - Ca a été CHAUX à Gabillou !

En fin de journée, nous avons atteint notre objectif et ainsi rejointoyé le grand triangle du pignon Nord. Déjà 10 sacs de mortier utilisés !

097 - Ca a été CHAUX à Gabillou !

Le deuxième jour, c'est seulement à deux que nous avons poursuivi le travail. En 5 heures environ, nous avons posé 5 sacs de mortier, pour terminer de rejointoyer le pignon Nord. Petite photo avant d'aller brosser (ou gratter) les joints :

097 - Ca a été CHAUX à Gabillou !

Le troisième jour, Mélanie a repris le travail. C'est donc Romain qui est venu en renfort pour m'aider à rejointoyer tout le mur Est. Encore 6 sacs passés !

097 - Ca a été CHAUX à Gabillou !

Le quatrième jour, plus de renfort ! J'ai donc dû occuper tous les rôles et j'ai passé 3 sacs pour couvrir la moitié du mur Ouest :

097 - Ca a été CHAUX à Gabillou !

Enfin, le cinquième jour, j'ai préparé le chantier en protégeant la fenêtre puis j'ai passé les 2,5 derniers sacs nécessaires pour notre rejointoyage complet !

097 - Ca a été CHAUX à Gabillou !

Ainsi donc, l'objectif tant attendu est atteint ! Nous avons rejointoyé l'intégralité de la grange. Ca y est !!!

Bilan de ce rejointoyage express :

- les 30 sacs de PRB Belle époque nous ont coûté un peu moins de 300€

- le coloris est bien le même qu'il y a quelques années, pas de raccords visibles, ce qui était très pratique pour nous

- la méthode est toujours la même : on prépare le mortier à la bétonnière (1 ou 2 sacs à la fois) en ajoutant juste de l'eau, on remplit les Point Master (grosse seringue à mortier), on les vide dans les murs humidifiés, on serre le mortier avec une petite truelle, on gratte l'excédent avec une brosse métallique pour faire apparaître les arêtes des pierres (lorsque le mortier commence à prendre), on fignole avec une brosse douce (chiendent ou brosse à laver)

 

Quelques photos du résultat final, après rangement et nettoyage de l'étage :

097 - Ca a été CHAUX à Gabillou !
097 - Ca a été CHAUX à Gabillou !
097 - Ca a été CHAUX à Gabillou !
097 - Ca a été CHAUX à Gabillou !
097 - Ca a été CHAUX à Gabillou !
097 - Ca a été CHAUX à Gabillou !
097 - Ca a été CHAUX à Gabillou !
097 - Ca a été CHAUX à Gabillou !
097 - Ca a été CHAUX à Gabillou !

On est vraiment très satisfaits de ce travail, qui embellit "instantanément" la pièce et la rend plus lumineuse. Dans la foulée, et avant la reprise du travail, nous avons acheté une palette de plaques de plâtre, et nous les avons montées à l'étage avec Romain, Clémentine et Guilhem. Malheureusement, la plupart d'entre elles ont des défauts de fabrication. Litige avec le vendeur de matériaux en cours...

 

Un grand merci à Antoine, Céline, Romain, Clémentine et Guilhem pour les divers coups de main !

 

A présent, nous allons commencer à faire les joints de plâtre entre les plaques de toiture. Le moment est idéal : sans cloison, l'échafaudage pourra circuler librement ! Au programme donc : finitions de 5 Velux puis enduit et bandes, ponçage et sous-couche de peinture. Nous espérons terminer cela d'ici Noël !

 

A suivre...

Voir les commentaires

Rédigé par BG & Mélanie

Publié le 25 Août 2016

Bonjour à tous,

Très longue attente depuis le précédent article... Quelques internautes nous ont mentionné leur impatience, et ça nous a poussés à nous y remettre.

Depuis la dernière fois, on a fait un peu de travaux, un peu de menuiserie et beaucoup de voyages. Donc notre temps libre n'a pas été consacré qu'à la grange, et ceci explique un si long silence.

Tout d'abord, nous avons terminé les rangements sous escalier. Pas une mince affaire, car il a fallu faire de multiples ajustements. Nous avons dû couper le compartiment central, beaucoup trop lourd pour pouvoir se déplacer sur ses roulettes. Une structure interne a alors été nécessaire, associée à de longues coulisses de tiroir. Nous avons aussi fabriqué une profonde penderie sur roulettes, toujours avec du MDF et du mélaminé.

Lorsque tous les réglages ont été effectués (rails de guidage au sol, ajustement des hauteurs...), nous avons appliqué de la peinture magnétique, puis de la peinture "tableau noir" et enfin j'ai créé des poignées en chêne. Pas de photos de ces étapes, mais du résultat final :

096 - On s'y remet ! Début de l'étage...
096 - On s'y remet ! Début de l'étage...
096 - On s'y remet ! Début de l'étage...
096 - On s'y remet ! Début de l'étage...
096 - On s'y remet ! Début de l'étage...
096 - On s'y remet ! Début de l'étage...
096 - On s'y remet ! Début de l'étage...

Par la suite, j'ai fabriqué une autre table en chêne massif, sur le modèle de la précédente, mais en y insérant une porte africaine Dogon. Un projet menuiserie assez long mais au résultat conforme à mes attentes :

096 - On s'y remet ! Début de l'étage...
096 - On s'y remet ! Début de l'étage...
096 - On s'y remet ! Début de l'étage...
096 - On s'y remet ! Début de l'étage...

Sur les photos, il ne manque que la vitre destinée à recouvrir la porte Dogon.

Durant les vacances, nous sommes partis au Népal, puis en Norvège, pour nous ressourcer. A présent, il est temps de s'y remettre et de terminer l'intérieur de la grange. Nous avons décidé de reprendre la main sur le "no man's land" qu'était devenu l'étage, en attente d'un aménagement. Voici l'état dans lequel tout était resté depuis plusieurs années :

096 - On s'y remet ! Début de l'étage...
096 - On s'y remet ! Début de l'étage...
096 - On s'y remet ! Début de l'étage...
096 - On s'y remet ! Début de l'étage...

Récemment, nous avions entamé le chantier en réalisant en théorie sur plan, puis en pratique sur le terrain, le passage des gaines électriques de l'étage dans les solives. Comme pour la chambre d'hôte, nous utiliserons un tableau divisionnaire pour l'étage uniquement, alimenté par un 3G6mm². Cela simplifie l'installation en réduisant les longueurs nécessaires.

Avant de poser le platelage en OSB3 de 22mm, nous avons nettoyé les espaces entre solives de la poussière, des débris, et même des rongeurs morts... Puis les gaines de VMC du rez-de-jardin ont été passées, tout comme les PER et les évacuations pour l'étage. Et nous avons pu poser la première plaque :

096 - On s'y remet ! Début de l'étage...

Le lendemain, j'ai posé seul les 4 premières rangées et j'ai dû déplacer tout un tas de matériaux :

096 - On s'y remet ! Début de l'étage...
096 - On s'y remet ! Début de l'étage...
096 - On s'y remet ! Début de l'étage...
096 - On s'y remet ! Début de l'étage...

Déjà un réel confort de pouvoir marcher sur cette surface sans jouer aux équilibristes entre les solives !

Le jour suivant, Mélanie était de repos, donc nous avons continué ensemble : pour chaque plaque, il fallait réfléchir à ce qui devait sortir du sol (gaines électriques ou autre), réaliser les trous précisément sur les futurs passages de cloisons, effectuer parfois quelques coupes, et nettoyer dessous avec l'aspirateur. Mais nous avons tout de même bien avancé :

096 - On s'y remet ! Début de l'étage...
096 - On s'y remet ! Début de l'étage...

Deux espaces vides ont été laissés, afin de créer des espaces techniques : ventilation de fosse septique et tableau électrique divisionnaire d'un côté, conduit de chaudière, chauffage au sol et VMC de l'autre :

096 - On s'y remet ! Début de l'étage...

Le dernier jour, Mélanie a repris le travail, alors j'ai terminé seul, et à la plaque d'OSB près, toute la surface a été couverte. Nous avons à présent un peu moins de 90m² supplémentaires à aménager, qui recevront 3 chambres, une salle de bain, un large couloir et un bureau-balcon. Mélanie a déjà commencé à casser le tour des pierres pour la dernière partie à rejointoyer !

096 - On s'y remet ! Début de l'étage...
096 - On s'y remet ! Début de l'étage...
096 - On s'y remet ! Début de l'étage...
096 - On s'y remet ! Début de l'étage...
096 - On s'y remet ! Début de l'étage...

Petit détail original : un espace réservé pour encastrer une baignoire dans le sol. Idée des architectes qui prendra vie dans quelques temps !

096 - On s'y remet ! Début de l'étage...

Pour terminer, quelques vues de la maquette SketchUp. Vous remarquerez les plafonds inclinés des deux premières chambres, sortes de maisonnettes munies de leur Velux intérieur pour récupérer la lumière venant de la toiture :

096 - On s'y remet ! Début de l'étage...
096 - On s'y remet ! Début de l'étage...
096 - On s'y remet ! Début de l'étage...

Voilà les dernières avancées ! Merci pour votre patience et ne vous en faites pas, le prochain article arrivera bientôt : nous sommes surmotivés !

Dans les prochaines semaines, outre la reprise du boulot pour moi, nous dégagerons tous les pourtours de pierres et attaquerons le rejointoiement à l'étage.

A suivre...

Voir les commentaires

Rédigé par BG & Mélanie

Publié le 13 Mars 2016

Bonjour à tous,

Durant les congés de février, j'ai terminé l'escalier qui mène à l'étage. Il restait en effet la seconde partie à finir, puisque seules les crémaillères étaient posées. 10 marches à couper, assembler avec une contremarche, puis fixer sur les crémaillères. Quelques heures de travail en perspective !

095 - Fin de l'escalier, soirée plomberie et établi !
095 - Fin de l'escalier, soirée plomberie et établi !

Finalement, en prenant mon temps, après 2 jours, l'escalier était terminé :

095 - Fin de l'escalier, soirée plomberie et établi !

L'escalier achevé, je me suis penché sur le palier, initialement composé de planches d'OSB3, je l'ai recouvert de quelques lames de parquet chêne, vissées par le dessous.

095 - Fin de l'escalier, soirée plomberie et établi !
095 - Fin de l'escalier, soirée plomberie et établi !

Cette transition se marie parfaitement avec les deux escaliers dont elle fait la liaison. Le palier fini, j'ai pu terminé la dernière marche du premier escalier, bien à fleur. Nous pouvons à présent accéder à l'étage sans utiliser d'échelle. Une première !!!

095 - Fin de l'escalier, soirée plomberie et établi !
095 - Fin de l'escalier, soirée plomberie et établi !
095 - Fin de l'escalier, soirée plomberie et établi !

En parallèle, nous avons aussi posé et scellé la rampe d'accès au salon. Rien de bien difficile : un perforateur, une cartouche de scellement chimique ton pierre, et un peu de main d'oeuvre. Avec 3 points d'attache, c'est du solide !

095 - Fin de l'escalier, soirée plomberie et établi !

Dans un deuxième temps, je me suis enfin décidé à fabriquer un établi digne de ce nom. Trop de projets réalisés à même le sol, outils posés par terre, genoux toujours pliés, dans le plus grand inconfort. J'ai donc d'abord passé une journée complète à définir mon cahier des charges et à dessiner une maquette sur SketchUp, m'inspirant grandement de différents modèles trouvés sur la toile.

095 - Fin de l'escalier, soirée plomberie et établi !

1m60 sur 0m80, un panneau collecteur de poussière, bon nombre de trous sur le plateau en MDF pour passer des serre-joints entre autre, des rangées de trous sur les pieds pour supporter des planches, et j'en passe. Mis à part le plateau en MDF et les panneaux en contreplaqué, il a été entièrement réalisé à partir de hêtre brut.

Romain est venu en renfort pour m'aider à déligner, raboter, scier, puis assembler les différents éléments. Un grand merci à lui ! Au bout de 2 petites journées, nous avions terminé le piètement :

095 - Fin de l'escalier, soirée plomberie et établi !
095 - Fin de l'escalier, soirée plomberie et établi !

Quelques jours plus tard, nous achetions le gigantesque panneau de MDF de 22mm, de 2m x 3m pour pouvoir créer le plateau supérieur. Le plus difficile (outre de l'acheminer jusqu'à la grange) a été de percer les trous de 20mm avec la mèche à fraiser. Ils ont été faits à la perceuse sans fil, et aucun n'est vraiment parfaitement droit. Mais les écarts de 100mm entre les trous sont bien respectés et permettent d'avoir des angles de 90 et 45° sans mesurer !

095 - Fin de l'escalier, soirée plomberie et établi !
095 - Fin de l'escalier, soirée plomberie et établi !

Finalement, après 3 jours, nous avions terminé l'ouvrage. J'ai pu essayer de travailler dessus, et le confort est incomparable : parfaitement à ma taille, très ergonomique, aux dimensions parfaites pour mes outils électroportatifs, je suis vraiment satisfait de ce boulot. J'aurais dû le faire bien avant !

095 - Fin de l'escalier, soirée plomberie et établi !
095 - Fin de l'escalier, soirée plomberie et établi !

Malheureusement, scier sur un établi, même en réglant la profondeur de coupe d'une scie haut de gamme, amène à ce genre de bêtise :

095 - Fin de l'escalier, soirée plomberie et établi !

On crie, on s'en veut, et puis on se dit que c'est quand même à ça qu'il sert !

Cet établi permettra de travailler plus sereinement, notamment sur les futurs projets bois. En effet, en publiant plusieurs photos de mes réalisations, j'ai eu quelques "commandes" d'internautes. Voici pour rappel, ce que j'ai déjà réalisé :

095 - Fin de l'escalier, soirée plomberie et établi !
095 - Fin de l'escalier, soirée plomberie et établi !
095 - Fin de l'escalier, soirée plomberie et établi !
095 - Fin de l'escalier, soirée plomberie et établi !
095 - Fin de l'escalier, soirée plomberie et établi !
095 - Fin de l'escalier, soirée plomberie et établi !

Toujours plus passionné par cette matière qu'est le bois, je réalise donc des projets "à la demande". A bon entendeur...

Après avoir réalisé l'établi, j'ai commencé à réfléchir à la manière de rentabiliser l'espace sous l'escalier. J'ai dessiné sur SketchUp des placards coulissants pour ranger chaussures et manteaux, l'idéal dans une entrée !

J'ai commencé par habiller le côté des marches, avec des planches individuelles en MDF, qui soulignent l'angle de 10° des marches. Puis je me suis attaqué aux placards. Rien de bien méchant dans ces réalisations : de l'aggloméré, du MDF et des roulettes fixes.

095 - Fin de l'escalier, soirée plomberie et établi !
095 - Fin de l'escalier, soirée plomberie et établi !

Pas tout à fait fini, mais déjà un problème apparaît : si le petit placard de droite fonctionne parfaitement, celui de gauche est très lourd, et difficile à manipuler. J'envisage donc de le diviser en deux, avec une partie haute montée sur coulisses de tiroir, et une partie basse sur roulettes. La penderie sera également un placard à roulettes, profond d'1m50 (pour occuper l'espace sous le palier).

Lorsque j'aurai réglé tous les problèmes, Mélanie appliquera une couche de peinture magnétique, puis une autre de peinture à tableau noir.

Ce qui est chouette, c'est que c'est la toute dernière étape du rez-de-jardin. Ensuite, il ne nous restera plus "que" l'étage à créer et la grange sera entièrement FINIE ! Disons, dans un an ?

Avant de clore cet article, encore 2 anecdotes !

D'abord, un effort de groupe épique ! Qu'est-ce qu'on fait le samedi après-midi à Gabillou ? On monte un piano au salon ! Depuis quelques temps, mon piano d'enfance était dans la chambre d'hôte. Etant donné que le salon n'était pas fini (plancher chauffant et parquet non posés), il était inenvisageable de le monter à son emplacement final. Mais maintenant que cette pièce est terminée, j'ai réquisitionné quelques amis (Michel, Guilhem, Clémentine, Romain et Virginie), et nous avons tout mis en oeuvre pour faire gravir la bête de 160 kg jusqu'en haut. Quelques sueurs froides :

095 - Fin de l'escalier, soirée plomberie et établi !

Mais avec un palan à chaîne et un peu de réflexion, nous avons réussi à l'amener à destination :

095 - Fin de l'escalier, soirée plomberie et établi !
095 - Fin de l'escalier, soirée plomberie et établi !

Autre moment folklorique : qu'est-ce qu'on fait le samedi soir, à Gabillou ? Soirée plomberie ! Nous sommes en effet passés à 2 doigts du dégâts des eaux.

La nourrice principale de distribution de l'eau froide a cassé net. Heureusement que nous étions présents car alertés par le bruit suspect, nous avons coupé l'eau moins d'une minute après. La cloison était trempée, le sol bien mouillé, mais nous avons séché tout ça en deux temps trois mouvements. Je n'ose pas imaginer les conséquences de la même chose qui arriverait alors que nous sommes au travail, ou pire, en vacances... Je songe à bricoler un système de détection d'eau qui fermerait la vanne principale en cas de souci.

La nourrice possède un défaut de fabrication, c'est indéniable. Elle a cassé sans avoir gelé, au même endroit que celle d'un ami. Je viens de contacter le groupe vendeur qui s'en remet au fabricant... Ca n'amènera pas loin, pour sûr...

095 - Fin de l'escalier, soirée plomberie et établi !

Petit cliché de soirée : qu'est-ce qu'on est bien, assis sous un plan de travail, à la place du sèche-linge, pour remplacer la nourrice détériorée...

095 - Fin de l'escalier, soirée plomberie et établi !

Et pas facile de trouver une nourrice 6 départs, le samedi soir, à 18h30 ! Alors on envoie Mélanie, qui revient finalement avec 2 nourrices de 3 départs à connecter entre elles. D'abord un peu déçu, je trouve finalement cette solution beaucoup plus pratique : si une vanne venait à nouveau à céder, il n'y aurait qu'une nourrice à changer, et plus petite de surcroît : moins de temps et moins d'argent !

095 - Fin de l'escalier, soirée plomberie et établi !

Et voilà, ç'en est fini pour aujourd'hui !

Au programme des prochaines semaines :

- terminer les rangements sous escalier

- commencer à réaliser les joints de placo sur les rampants de l'étage (Mélanie s'y est déjà penchée)

- réaliser quelques projets bois

- s'évader un peu

A suivre...

Voir les commentaires

Rédigé par BG & Mélanie